«

»

10 février 2013 : Formation « Commissaire de paddock » à Bourg-en-Bresse (01)

Le 10 Février 2013 avait lieu à Bourg-en-Bresse (01) une formation « Commissaire de paddock »

Organisée par le CRERA et le CDE de l’Ain, cette formation mutidisciplinaire était adressée aux juges, commissaires au paddock et chefs de piste. Elle était animée par Bernard Téodoresco (juge et commissaire au paddock) et Jean Sébastien Brenier (chef de piste), aidés de Michel Bellon pour le CSO et d’Alfred Mussato pour la partie spécifique Attelage. Douze candidats commissaires au paddock, orientation Attelage, licenciés en région Rhône-Alpes, se sont joints aux candidats et officiels de compétition des autres disciplines équestres. Après avoir évoqué les changements du réglement en 2013, Bernard Téodoresco a rappelé le rôle et les bases multidisciplinaires que tout commissaire au paddock doit connaître et appliquer. Etude de cas concrets, questions réponses, mise en situation théorique etc. L’après midi, Alfred Mussato est intervenu concernant la partie du règlement spécifique Attelage. Dispensée à l’ensemble des participants, les questions posées ont prouvées l’intérêt suscité par la discipline. Pour terminer cette studieuse journée, Jean Sébastien Brenier (chef de piste) à donné un cours pour les chefs de piste CSO. Là aussi la similitude des bases des différents règlements est clairement apparue.

Il reste à préciser qu’à la suite de cette journée bien remplie, mais insuffisante pour obtenir une nomination d’officiel de compétition « commissaire au paddock National» les candidats devront encore : avoir été assesseur d’un commissaire au paddock National Elite sur 4 concours dont obligatoirement 2 concours avec épreuve de niveau Amateur minimum au cours des deux dernières années. Ils devront ensuite suivre un recyclage obligatoire tous les 2 ans pour continuer à exercer.

« Le commissaire de paddock exerce une responsabilité importante, gage du bon déroulement d’un concours. C’est une tâche pas toujours facile. C’est pourquoi il faudrait que nous soyons assez nombreux (3-4 minimum) pour nous entraider et que ce ne soit pas toujours le même qui exerce sur tous les concours. » (actuellement en Rhône-Alpes, il n’y a qu’un seul « Commissaire au paddock National » pour la discipline de l’attelage…)